Rebecca Ruiz

Conseillère nationale suisse, criminologue

1 août 2016
par rebecca
Commentaires fermés sur Article paru sur le blog de l’Hebdo pour le 1er août 2016

Article paru sur le blog de l’Hebdo pour le 1er août 2016

L’essence de toute fête nationale réside dans l’élan commun qu’elle incarne. Au-delà de la célébration un peu folklorique d’un passé plus ou moins romancé, il faut prendre cette date symbolique – plus symbolique en Suisse qu’ailleurs du reste, puisqu’elle est arbitraire – pour ce qu’elle est : un temps de rassemblement, celui de prendre simplement plaisir à exister ensemble. Les motifs, les investissements émotionnels diffèrent, mais qu’importe : le commun prend le dessus.

A nous, Suisses, le premier août a le mérite de rappeler que la solidarité est à l’origine même de la Suisse moderne. Nous la devons à l’union, en 1848, de cantons, de communautés, dirait-on aujourd’hui, que tout semblait opposer. Ainsi, notre démocratie naît d’une connaissance de nos différences, et d’une volonté de les surmonter – bien après la date mythique de 1291, qui raconte l’histoire de la résistance à un oppresseur extérieur, évidemment louable mais au schéma tellement plus simpliste.

Prenons donc la fête nationale pour ce qu’elle est : une occasion de se réjouir ensemble d’être Suisse. Dans un monde d’individualités éclatées, dans un monde où l’idée même de pouvoir se rassembler par-delà les différences semble étrange, c’est déjà beaucoup. Et ne prenons pas seulement dans le fait d’être Suisse un motif de fierté, mais aussi un motif de courage pour inventer un avenir commun.

4 juillet 2016
par rebecca
Commentaires fermés sur Permettre à l’ADN de servir la justice

Permettre à l’ADN de servir la justice

Tribune parue dans Le Temps le 2 juillet 2016 

En Suisse, la technique de l’analyse d’ADN est devenue un outil indispensable pour les autorités de poursuite pénale depuis les années 1980. Jusqu’en 2000, l’analyse d’ADN n’était utilisée dans notre pays que pour des comparaisons directes qui permettaient de comparer des traces prélevées sur une scène de crime avec celles qu’on avait pu extraire d’une personne suspecte. C’est en 2000 qu’on a créé la banque de données CODIS (Combined DNA Index System) sur les profils d’ADN. Fin 2015, cette dernière contenait près de 177’000 profils de personnes et près de 64’000 traces relevées sur les lieux de délits. En comparant entre elles ce type de données, on permet à la police de relier des crimes à des délinquants sériels et récidivistes. Près de 20 ans après son instauration, cette technique est devenue incontournable dans les enquêtes policières, notamment dans les cas d’infractions graves. La loi fédérale sur les profils d’ADN est toutefois vouée à évoluer ces prochaines années. C’est du moins ce que l’on peut espérer si on souhaite continuer à doter les forces de police suisses d’instruments efficaces adaptés aux évolutions scientifiques. Lire la suite →

16 juin 2016
par rebecca
Commentaires fermés sur Les patients sont-ils encore en mesure d’exercer leurs droits ?

Les patients sont-ils encore en mesure d’exercer leurs droits ?

Le Bureau d’expertises extrajudiciaires de la FMH a augmenté la taxe administrative à la charge du patient le 1er mai 2016, taxe qui passe de 600.- à 1000.-. Le rôle de ce bureau est d’élucider les cas présumés de faute médicale de diagnostic ou de traitement.

Quelle évaluation fait le Conseil fédéral de l’exercice des droits des patients en pratique et en particulier des barrières financières toujours plus importantes qui empêchent les patients d’exercer leurs droits ?

15 juin 2016
par rebecca
Commentaires fermés sur Face aux pratiques illégales des assureurs les patients doivent-ils être les dindons de la farce ?

Face aux pratiques illégales des assureurs les patients doivent-ils être les dindons de la farce ?

La pratique de certaines caisses maladie consistant à refuser de faire figurer les médecins de premier recours détenteurs d’un titre de spécialiste sur leurs listes de médecins agréés a été déclarée illégale par le Tribunal fédéral (TF) en septembre 2015. En mars 2016, le TF a rendu un nouvel arrêt concernant ces pratiques en confirmant que les prestations de soins délivrées par un médecin généraliste porteur d’un deuxième titre devaient être remboursées aux patients ayant souscrit une assurance avec option « médecin de famille ». La pratique illégale totalement arbitraire de ces assurances a contraint de nombreux patients à renoncer au modèle d’assurance « médecin de famille » pour pouvoir continuer à être traités par leur médecin généraliste. Lire la suite →

24 mai 2016
par rebecca
Commentaires fermés sur Lancement d’une initiative populaire en faveur d’un congé paternité!

Lancement d’une initiative populaire en faveur d’un congé paternité!

Travail.Suisse et d’autres organisations lancent aujourd’hui une initiative populaire pour introduire un congé paternité de 20 jours.

Ce congé payé est tout d’abord nécessaire: c’est un droit fondamental que celui de permettre à un père de s’impliquer dans la vie familiale. D’accueillir dans de bonnes conditions un nourrisson. Simplement de pouvoir s’investir dans son nouveau rôle de parent. Aujourd’hui, de nombreux parents financent eux-mêmes un congé parental, par la réduction du temps de travail ou des vacances non payées. Mais la grande majorité des classes moyennes ne peut simplement pas se le permettre. La même inégalité existe entre entreprises, où seules les plus grandes peuvent accorder des droits supplémentaires.

Il est aussi conforme aux attentes des familles: les pères actuels veulent prendre leur responsabilité dès le début. C’est d’ailleurs aussi ce que l’on attend d’eux. La condition pour concilier vie professionnelle et vie familiale passe par suffisamment de temps libre à disposition. Il a été démontré que les pères qui bénéficient de quelques semaines de congé paternité s’occupent davantage par la suite des enfants en bas âge que ceux qui n’ont bénéficié d’aucun congé. Le congé paternité constitue donc également une mesure qui incite à plus d’égalité dans le partage des tâches.

Et surtout, il est finançante: 20 jours de congé paternité équivalent sur la fiche de salaire mensuelle à un café ; à ce prix-là, c’est un grand pas en avant pour les pères et un tout petit pas pour les assurances sociales.

La majorité du Parlement refuse de bouger, il est temps de mobiliser la population, signez et faites signer ici: https://wecollect.ch/fr/campaign/conge-paternite/

Menu